Posté le 06 Novembre 2019

Pyomètre: une urgence vétérinaire chez la chienne

La stérilisation fait partie des recommandations que ce soit chez les chats et chiens. Plusieurs ¬raisons très valables motivent cette recommandation dont, entre autres, pour éliminer à 100 % le risque de développer un pyomètre chez les femelles.

Le pyomètre est une condition médicale grave que l'on rencontre effectivement chez des chiennes et des chattes plutôt âgées et non opérées. Le pyomètre est en fait une infection utérine sévère dans laquelle l'utérus infecté se remplit littéralement de pus. Cette infection majeure peut provoquer, mais ultimement, la mort si rien n'est entrepris pour sauver l'animal. 

Les symptômes

Les premiers symptômes apparaissent généralement de 1 à 2 mois après la fin des chaleurs chez la chienne et, dans le cas de la chatte, quelques semaines après la fin des chaleurs. Les signes les plus communs sont les suivants :

  • Perte ou baisse d'appétit
  • Urine et boit plus que la normale
  • Abattement et léthargie
  • Fièvre
  •  Douleur abdominale
  •  Distension abdominale
  •  Écoulements vaginaux nauséabonds purulents/sanguinolents qui souillent le pelage 
  •  Vomissements et diarrhée

Si votre femelle développe cette dernière condition, peut-être pensez-vous qu'il sera facile de vous en rendre compte rapidement grâce à la présence des écoulements vulvaires ? Grave erreur ! 

Il existe 2 formes de pyomètre :

À col fermé : les sécrétions s'accumulent dans l'utérus. Mais aucune perte vulvaire n'est décelable. On note en revanche une distension abdominale.

À col ouvert : la pression exercée par les sécrétions fait ouvrir le col utérin. On observe alors des écoulements vulvaires muco-purulents, avec parfois du sang.

Diagnostique et traitement

Un pyomètre doit être rapidement traité, car son issue est fatale s'il n'est pas soigné à temps. Aussi, au moindre doute, il faut consulter le vétérinaire. Palpation, radiographie, échographie-lui permettront d'affiner son diagnostic. 

Le traitement est chirurgical de préférence (ovario-hystérectomie : retrait des deux ovaires et de l'utérus). Toutefois, des pyomètres pourraient être traités médicalement si le diagnostic était effectué suffisamment tôt. Mais cette solution a un taux de réussite moins élevé que l'opération.

Pris à temps, une chienne récupère vite. Bien sûr, elle ne pourra plus avoir de bébés, mais une chienne peut très bien vivre de la sorte. Cela ne change pas son tempérament comme on l'entend dire parfois.